lesyeux desalma

lesyeux desalma

Il reçoit une sanction pour s’être adossé contre le poteau du drapeau

Au Tchad, comme dans tout Etat souverain, on ne badine pas avec le drapeau. Sa montée et sa descente sollicitent l’immobilisation de la circulation qui certifie un geste de civisme. Le non respect de ces règles peut nous conduire à une sanction. C’est ce qui est arrivé à un jeune chauffeur de taxi moto à N’Djamena. H.K exerce la fonction de clandoman depuis pas mal de temps. Il est surtout sollicité à cause de son calme. Le samedi 14, il doit emmener sa cliente à l’Hôpital Générale de Référence Nationale pour une occupation. Le jeune chauffeur de taxi moto l’attendait à la sortie de l’Hôpital, observant la scène autour de lui. Il y avait une dispute entre la garde à l’entrée et deux hommes en djalabié qui veulent absolument s’introduire dans l’Hôpital avec les armes blanches alors interdites par les normes de l’hôpital. Il s’approche alors un peu plus pour mieux les observer. C’est alors qu’il s’appui contre un poteau pour mieux se tenir. Aussitôt il est interpellé par le militaire qui lui reproche son geste incivique. Il va être détenu pendant quelque temps avant d’être relâché. A sa sortie, il semble surpris par ce qui lui était arrivé et corrigé. Je dois être dorénavant beaucoup plus prudent, disait –il à ses amis venus négocié sa libération.



16/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres